Actualités

31/10/2019

L’impact des humains sur notre planète est chaque jour plus important et destructeur…

L’évolution de nos modes de vie a une forte incidence sur nos comportements et donc sur la quantité de déchets produits chaque jour en France.

Chaque choix de consommation implique nos responsabilités propres face aux déchets générés et leur devenir.

 
LA PRODUCTION D’ORDURES MÉNAGÈRES A DOUBLÉ EN 40 ANS

 
Chaque année un Français jette, en moyenne, 530 kg de déchets dont 80% finissent en infouissement ou à l’incinérateur. La part des déchets organiques (restes alimentaires, épluchures, denrées périmées, etc...) se situe entre 40 et 60% du conteneu d'un sac noir de déchets ultimes. Autant de volume qui risque de devenir coûteux lors de la facturation réelle qu'implique la Redevance Incitative. Il est temps de les valoriser au mieux !

 

VALORISONS NOS BIODECHETS 

 

À la maison comme au jardin, nous produisons des déchets organiques (épluchures de légumes, restes de repas, tontes de gazon, feuilles mortes, tailles de haies…).

 

Bonne nouvelle, il existe des solutions pour leur offrir une nouvelle vie !
Nous pouvons les valoriser et les recycler nous-mêmes grâce au compostage et au paillage. Ces pratiques, inspirées du processus de régénération dans la nature, améliorent la fertilité de la terre de nos jardins, espaces verts ou de nos plantes en pot, sans produits chimiques. Un geste doublement bénéfique : nous réduisons les déchets produits et nous faisons du bien à nos plantations.

 

En plus, c’est facile et c’est gratuit !

 

 

5 BONNES RAISONS DE COMPOSTER

 

- Réduire le contenu de sa poubelle noire et donc le volume d’ordures ménagères à collecter, transporter, stocker et traiter par la collectivité, donc maîtriser les coûts,
- Réduire la quantité de déchets verts apportée en déchèterie,
- Développer l’autonomie et la responsabilité des foyers dans la gestion de leurs déchets,
- Obtenir un excellent fertilisant 100% naturel et gratuit,
- Rendre la matière organique à la terre.

  

 

LES SERVICES DU SMCTOM

 

- Un accompagnement technique,nécessaire afin d’établir un diagnostic complet (contexte général, volume à traiter, aménagement des espaces de tri au sein des collectivités, affichage, campagne de sensibilisation au gaspillage alimentaire), de définir le dispositif adapté, maîtriser les flux des matériaux organiques (indispensables pour assurer un compostage de qualité et limiter les risques sanitaires), la réalisation et l’installation du composteur ou lombricomposteur. 
- Un guide complet sur le compostage, à destination des agents techniques et des usagers, à télécharger depuis notre site internet, ici (cliquez sur l'image) : 

 
- Une formation pour les agents techniques en charge de la gestion du composteur ou lombricomposteur, possibilité de la proposer aux usagers, en groupe constitué.

  

 

07/10/2019

L'entreprise Photosol et le SMCTOM de Dussac ont le plaisir de vous informer la mise en service industrielle de la centrale photovoltaïque, installée au sein du siège du SMCTOM, aux chemins rouges à Dussac.

 

 

 

L'énergie Photovoltaïque, c'est quoi ?

 

L'énergie solaire photovoltaïque (ou énergie photovoltaïque ou EPV) est une énergie électrique produite à partir du rayonnement solaire grâce à des panneaux ou des centrales solaires photovoltaïques.

Elle est dite renouvelable, car sa source, le Soleil est considérée comme inépuisable à l'échelle du temps humain. En fin de vie, le panneau photovoltaïque aura produit 20 à 40 fois l'énergie nécessaire à sa fabrication et à son recyclage.

 

La cellule photovoltaïque est le composant électronique de base du système. Elle utilise l'effet photoélectrique pour convertir en électricité les ondes électromagnétiques (rayonnement) émises par le Soleil. Plusieurs cellules reliées entre elles forment un module solaire photovoltaïque et ces modules regroupés entre eux forment une installation solaire. L'électricité est soit consommée ou stockée sur place, soit transportée par le réseau de distribution et de transport électrique.

 

 

 

La répartition de l'énergie solaire en France

 

 

25/09/2019

En refusant de prendre les déchets plastiques de la France, l'année dernière, la Chine a incité les industriels à trouver des solutions pour les recycler sur le territoire Français ou Européen.

 

 

 

C'est ainsi que des entreprises ont été amenées à innover pour préserver l'environnement, comme l'entreprise Machaon (http://machaongroup.com) basée à Châlons-en-Champagne dans la Marne.

 

L'enjeu : 

 

Machaon a réussi à mettre au point un système pour recycler les plastiques mous, qu'elle transforme en petites billes de plastique, qui intéressent les fabricants de sacs poubelles car, après traitement, elles restent grises.

 

La nécessité, pour lancer réellement la filière, est d'inviter certains industriels à acheter ces billes pour en refaire des emballages. Mais le gris, ne les emballe que peu, sauf si on les incite !

 

À partir de 2021, les industriels qui utiliseront 20% de ce plastique recyclé pour fabriquer leurs emballages, auront un bonus financier que leur versera Citeo, éco-organisme qui coordonne le recyclage en France.

 

Voilà comment, la France est en train de mettre en place doucement mais surement sa filière de recyclage.

 

Geste qui peut aider cette transition industrielle tant attendue et vertueuse :

 

Les faits sont qu'aujourd'hui seulement 1 emballage plastique sur 5 est recyclé. Pour renforcer cette action, plusieurs communes françaises, comme Grenoble ( https://rcse.fr/2019/09/05/reporterre-a-grenoble-pour-moins-payer-les-habitants-devront-moins-jeter/ ) ont choisi de mettre en place une tarification visant à recompenser ceux et celles qui font l'effort de minimiser leur déchet. Et les résultats sont très positifs !

 

Le Gouvernement appuie ces initiatives par la réflexion de la mise en place de la consigne, pour les bouteilles plastiques, déjà organisé aux seins de certaines grandes enseignes.

 

Quelques chiffres :

 

Chaque année, ce sont 13 millions de tonnes de déchets plastiques qui sont déversées dans les océans, au détriment de la faune et la flore. Aujourd'hui en France, seulement 26% des emballages plastiques sont recyclés contre 36% en Allemagne où il existe des consignes de bouteilles en plastique.

 

En France, de plus en plus de startups se lancent dans cette niche du recyclage. Certaines fabriquent de nouvelles bouteilles issues d'un circuit 100% français et qui assurent au consommateur de ne pas voir ses déchets échoués sur une plage. D'autres, comme certains restaurants, proposent des contenants en verre consignés. Les enseignes de grande distribution s'y mettent aussi en installant des consignes pour le plastique en échange de bons d'achat.  

 

Une initiative qui devrait s'imposer partout en France, avec le projet de loi pour supprimer gobelets et couverts en plastique d'ici à 2020. 

 

Chaque jour, les français consomment l'équivalent d'une carte bancaire en plastique, entre eau de consommation, eau minérale en bouteille et aliments conditionnés dans du plastique, il est vraiment temps que les habitudes de consommation changent, afin de prendre soin de notre santé et de celle de la planète qui nous permet de vivre.

 

 

17/09/2019

  

 

 

A quoi servent les textiles déposés dans les bornes RELAIS ?

 

 

 

Depuis le 1er Janvier 2019, 27,63 tonnes de TLC ont été collectées sur votre commune, soit 2,03 kg / habitant.

 

La collecte sélective des TLC (textile, linge de maison, chaussures) constitue une solution adaptée et gratuite pour la collectivité. Elle permet aussi la création d'emplois durables dans les territoires et apporte une réponse concrète aux grands enjeux environnementaux.

 

Grâce au partenariat mis en place avec l'ensemble des Relais, une réelle expertise dans la collecte, le tri et la valorisation des TLC (textile, linge de maison, chaussures) s'est développée, permettant ainsi :

  • la création de 2900 emplois nets en 34 ans, favorisant l'insertion par le travail,
  • la collecte de 120 000 tonnes de textiles en 2017, valorisés à 97%,
  • la création et la commercialisation de Métisse, une gamme d'isolation thermique et acoustique conçue à partir de vêtements de seconde-main issus de coton recyclé, particulièrement adapté aux ERP,
  • le lancement des Eko Baffle, une solution écologique pour la correction acoustique des salles polyvalentes, cinémas, restaurants, salles de musique ...

 

Agissant au coeur des territoires et dans le respect des valeurs fondatrices de l'Economie Sociale et Solidaire, le Relais met concrètement l'économie au service de l'humain.

 

Nous vous remercions de votre confiance.

 

 

02/09/2019

 

L'équipe Animation et Communication du SMCTOM a eu le plaisir de rencontrer l'association le Tri Cycle Enchanté, dont le hangar - siège social se trouve sur la commune d'Agonac.

Et quelle pépite ! 

 

Ces prestations 

 

L'association mène plusieurs activités, toutes orientées sur la diminution du déchet et de son usage unique ou tendance

Elle récupère les habits, mobiliers, jouets, vaisselles, etc... devenus indésirables afin de les remettre en vente, à prix réduits, permettant aux bourses légères de trouver de quoi s'équiper, en tout confort !

Leurs objectifs sont honorables : 

- ECOLOGIQUES : lutter contre le gaspillage, réduire les déchets, sensibiliser les jeunes et moins jeunes à la fragilité de l'environnement.

- SOCIAUX : en permettant d'équiper des foyers à moindre coût.

- ECONOMIQUES : en promouvant la création d'emplois tout en redynamisant un territoire rural et victime d'une exode importante.

 

Leurs objectifs s'étendent à la mise en place concrètes d'actions comme :

- La location à prix libre de la vaisselle pour l'organisation d'événement,

- La location sur devis de toilettes sèches avec papier toilette, sciure et présence d'un.e référent.e pour accompagner les usagers à cet espace méconnu dédié à la délivrance naturelle et fertile,

- La sensibilisation, par le biais d'atelier, d'animation ou de présence lors d'événement, au tri, à de nouveaux comportements alimentaires (plus sain, plus économiques, moins producteurs de déchets), à des recettes de produits ménagers écologiques et économiques, etc...

 

Tout est détaillé dans la plaquette à télécharger en cliquant sur l'image de leur logo !

 

27/08/2019

Où finissent nos déchets ultimes, les sacs noirs ? 

 

Au Centre d'enfouissement ! Que le service communication du SMCTOM a visité le jeudi 22 août 2019.

 

  

 

L'installation de stockage des déchets non dangereux est le maillon ultime et indispensable à la filière de traitement et de valorisation des déchets. L'ISDND de Saint Laurent des Hommes est une installation classée pour la protection de l’environnement soumise à autorisation préfectorale (n°091046). Il est en activité depuis juillet 2002. Les déchets sont exclusivement d’origine ménagère et assimilés (encombrants). L'ISDND prend en charge environ 40% des ordures ménagères de la Dordogne, ce qui correspond à environ 150 000 personnes.

 

 

Ce sont 75 000 Tonnes de déchets enfouis par an, qui permettent de produire en moyenne 1.2 millions de m3 de Méthane qui permettent d'alimenter 2 200 foyers en électricité.

 

Une prouesse de technologie qui ne remplace les gestes du quotidien qui font grandement la différence. La preuve, nous avons pu remarquer bons nombres de gestes de tri absents, qui pourtant pourrait être évité dès l'orgine du déchet : la bonne place : la déchetterie ou le bac destiné aux déchets recyclabes :

 

 

L'odeur était presque intenable, notre coeur était compatissant envers les agents techniques qui écrasent ces déchets 7 heures par jour dans cette atmosphère. Cette odeur pourrait être diminuée par l'élimination des biodéchets du sac noir. Geste économique quant à la mise en place de la Redevance Incitative.

 

Quelles pistes de solutions ?

La gestion des déchets fermentescibles à la source. Vos restes alimentaires, vos tontes de gazon, vos taille d'arbres, etc... sont autant de déchets compostables qui ont une autre destination beaucoup plus économique.

 

Pour ce faire, le SMCTOM porte un projet, que bous vous invitons à visiter ici : 

http://rootcms.elocms.com/documents/users/312/editor/pics/projet-communes-2109-imprim.pdf

 

Nous restons à votre disposition pour tout accompagnement et renseignement.

 

09/08/2019

 

Guide "événement Zéro Déchet Zéro Gaspillage" téléchargeable en cliquant sur l'image

 

MARCHE NOCTURNE

 

Le 2 août 2019 s'organisait, grâce au Comité des Fête de la commune, un marché nocturne Zéro Déchet Zéro Gaspillage à St Sulpice d'Excideuil.

 

Nous sommes heureux de soutenir cette initiative, portée par Miryam Thomasson, et de communiquer sur ses efforts, dans l'espoir d'inspirer d'autres comités et d'autres associations à appliquer cette organisation vertueuse et plus que nécessaire, aujourd'hui et pour demain !

 

 

ORGANISATION 

 

La totalité des produits proposés pour le repas furent issus de filières locales, en contenant recyclable, et qui ne présentent aucun surcoût pour le Comité des fêtes ni pour les festivaliers.

 

Coup d'oeil sur la liste des boissons proposées à la buvette :

 

- Jus de pomme non traité, en bouteille de 1L en verre ;

- Cola bio et local, en bouteille de 1.5L en verre ;

- Bière "Champ Doré", en bouteille de 75 cl en verre ;

 

Le tout servi au verre, dans des Gobelets Réutilisables.

 

Le Comité des Fêtes a été accompagné par l'entreprise locale "Auterie Artifices" pour la commande et la personnalisation de leurs gobelets. Solution intéressante pour effectuer sa commande en évitant l'interface internet, tout en étant accompagné par une équipe professionnelle, partenaire du SMCTOM pour le développement des événements Zéro Déchet Zéro Gaspillage sur le secteur de Thiviers.

 

 

ZOOM SUR LES DECHETS PRODUITS

 

Pour 500 convives, les résultats des déchets générés présentent des chiffres très positifs : 

 

- Bouteilles en verre -  Dont la destination était le conteneur pour le verre ;

- 2 bidons de 5L d'huile végétale usagée - Prêts pour être déposés en déchetterie ;

- Quelques boulettes de papier aluminium, car les portions de fromages locaux furent servi individuellement - Leur destination était le conteneur de déchets recyclables ;

- Quelques emballages en plastique, qui contenait la viande - Dont la destination était le conteneur de déchets recyclables ;

- Quelques cagettes en cartons - Prêts pour être déposés en déchetterie ;

- 42 Kg de vaisselle biodégradables - Prête à être compostée (cette année en déchetterie avec les déchets verts "branchage & taille", l'année prochaine en composteur communal)

 

Bilan optimiste autant pour les factures à venir, dû à la mise en place de la Redevance Incitative, et pour l'environnement laissé aux générations futures, qui hériteront d'un minimum de poubelles, grâce à cette initiative encourageante !

 

Bravo St Sulpice d'Excideuil !

 

09/08/2019

La loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte interdit bientôt la vente et la distribution des gobelets, verres et assiettes en plastique au 1er janvier 2020.

 

Fini les déchets à usage unique !

 

  

L'objectif ?

Produire moins et, de fait, polluer moins car le plastique met des dizaines d'années à se décomposer naturellement et est polluant car associé à des produits toxiques.

Les modalités de l'interdiction ont été précisées par le décret du 30 août 2016.

 

Une date à retenir

A partir du 1er janvier 2020, la vaisselle jetable en plastique (gobelets, verres et assiettes jetables après utilisation) sera interdite. Seule pourra être vendue ou distribuée gratuitement, en vente à emporter ou en consommation sur place, la vaisselle jetable compostable en compostage domestique et constituée pour tout ou partie de matières biosourcées. 

 

Le Plastique, définition 

Une matière plastique ou en langage courant un plastique, est un mélange contenant une matière de base (un polymère) qui est susceptible d'être moulé, façonné, en général à chaud et sous pression, afin de conduire à un semi-produit ou à un objet.

 

Il existe un grand nombre de matières plastiques ; certaines connaissent un grand succès commercial. Les plastiques se présentent sous de nombreuses formes : pièces moulées par injections, tubes, films, fibres, tissus, mastics, revêtements, etc... Ils sont présents dans de nombreux secteurs, même dans les plus avancés de la technologie.

 

Si l'on peut faire remonter l'histoire des matières plastiques à l'Antiquité, c'est surtout à partir de la fin du xixe siècle que leur utilisation se développe avec la mise au point de plastiques synthétiques. Des centaines de chercheurs et de bricoleurs de génie sont à l'origine de cet essor. Les premiers plastiques, artificiels, résultaient de la transformation chimique de polymères naturels tels la cellulose et la caséine (le squelette macromoléculaire étant préservé lors de cette transformation). La première matière plastique industrielle basée sur un polymère synthétique est la Bakélite.

 

De nouveaux plastiques toujours plus respectueux de l'environnement (recyclage et biodégradabilité améliorés), moins dépendants du pétrole (réduction de coût), thermostables, plus transparents, incassables, ininflammables ou originaux sont en voie de développement.

 

 

L'alternative des matières biosourcées

Le décret du 30 août 2016 précise la teneur en matière biosourcée de la vaisselle jetable compostable autorisée qui doit augmenter de façon progressive :

  • 50 % en janvier 2020 ;
  • 60 % en janvier 2025.

 

 

Les matières biosourcées
Les produits biosourcés sont des produits industriels non alimentaires obtenus à partir de matières premières renouvelables issues de la biomasse (végétaux par exemple) telles que l'amidon de maïs, la fécule de pomme de terre, les fibres textiles ou de cellulose, ou le bambou...
Source : ADEME

 

  

Qui est concerné ?

  • Les industriels : le délai de quatre ans doit permettre aux industriels de trouver des alternatives à la production de vaisselle en plastique.
  • Tous les commerces : les établissements de restauration (restaurant traditionnel, restauration rapide...), les débits de boisson comme les commerces de proximité : boulangerie, épicerie, traiteur, station-service...

 

 

La loi de transition énergétique pour la croissance verte a mis fin à la distribution des sacs plastiques en caisse depuis le 1er juillet 2016. Cette mesure vise, là encore, à réduire les impacts environnementaux liés à la production et la distribution de ces sacs.

 

Le SMCTOM, spécialiste de la collecte des déchets, est présent pour vous accompagner à franchir le pas d'une démarche Zéro Déchet Zéro Gaspillage

N'hésitez pas à nous contacter !

 

Télécherger notre guide "Manifestation Zéro Déchet" en cliquant sur l'image ci-dessous

 

29/07/2019

 

"Réduire le gaspillage alimentaire est l'une des choses les plus importantes que l'on puisse faire pour inverser le changement climatique."

CHAD FRISCHMANN, EXPERT DU CHANGEMENT CLIMATIQUE

 

  

10 millions de tonnes de nourriture sont jetées chaque année en France, 
c’est 20 tonnes par minute, 317 kg chaque seconde… 
Depuis que tu lis on est déjà à une tonne. Et tout ça, ça pèse 190 Titanic.

Le gaspillage coûte aussi 16 milliards d'euros par an. Énorme.

Et chaque personne, chaque année, gaspille 29 kilos de nourriture, soit un repas par semaine, soit 108€ par an. Avouons que c'est dommage.

 

 

Une équipe engagée, un bonheur partagé, le gaspillage limité !

On est une équipe de joyeuses âmes, réunie par son envie de faire bouger les lignes et déterminée à réinventer nos modes de pensée et de consommation ! On croit fort au fait que chacun de nous à un rôle à jouer. Sois malin, rejoins la mission !

 

Alors, ça nous a fait réfléchir, et nous a donné une idée... 
Lucie Basch, notre fondatrice, a pris conscience de la situation en passant devant une boulangerie, le soir, qui s'apprêtait à jeter ses invendus. Un joyeux remue-méninge plus tard, paf, ça fait Too Good To Go ! Une application qui permet à chacun de s'engager contre le gaspillage alimentaire à son échelle, en se faisant plaisir et en tissant du lien de proximité. Les commerçants ne jettent plus, tu manges en réduisant le gaspi, l'environnement s'en porte mieux. Triplement gagnant, et si simple qu'on se demande pourquoi on n'y a pas pensé avant.

        

Notre mission est d'inspirer et de donner le pouvoir à chacun de lutter contre le gaspillage alimentaire. Pour faire de l'anti-gaspi une réalité de chaque instant, il faut passer des paroles aux actes ! C'est dans ce but que s'inscrit notre nouvelle initiative : contribuer autant que possible à la création d'un mouvement global de lutte contre le gaspillage alimentaire. Ce n'est qu'en rassemblant nos forces et en agissant ensemble contre le gaspillage alimentaire que l'on parviendra à générer un changement positif. 
  

Pour répondre à ce défi de taille, nous avons décidé de travailler sur 4 piliers qui se construisent autour d'objectifs concrets à tenir pour 2020 : 

- FOYERS : Inspirer 50 mililons de personnes

- PROFESSIONNEL.LE.S : Collaborer avec 75 000 commerces

- EDUCATION : Inspirer 500 écoles

- POLITIQUE : influencer la législation dans 5 pays

  

Nous avons rassemblé toutes nos connaissances, tous les chiffres, toutes les ressources et toutes les informations à connaître dans un seul et même endroit : la boîte à savoirs. Tout vient de sources vérifiées et nous sommes certains que tu trouveras ce qu'il te faut. Jette un oeil et fais-nous savoir si ce n'est pas le cas.

https://toogoodtogo.fr/fr/movement/knowledge

  

  

29/07/2019

Quand on parle d’événement zéro déchet, zéro gaspillage on pense tout de suite aux énormes festivals et à leurs gobelets réutilisables.

  

 

Le guide "Mon événement Zéro Déchet, Zéro Gaspillage", réalisé en partenariat avec l'association Zero Waste France, spécialiste de la démarche Zéro Déchet, va plus loin et propose 12 actions accompagnées d’exemples concrets et montre qu’il est possible d’agir à son niveau pour créer des événements pertinents, amusants, fédérateurs, tout en limitant son impact sur l’environnement et ses finances.

Et oui, l'arrivée de la Redevance Incitative peut répercuté des coûts importants, si certains gestes et comportements ne sont pas modifiés.

 

Le SMCTOM s'engage à vos côtés pour vous accompagner à l'organisation d'un événement exemplaire et vertueux, afin de consolider ensemble des partenariats respectueux et engagés, pour le bien être de toutes et tous.

 

Ce guide s’adresse à tout organisateur d’événement, professionnel ou non. Qu’il s’agisse d’une fête d’anniversaire privée, d’un séminaire d’entreprise ou d’un événement culturel associatif, vous trouverez des actions pertinentes à mettre en place.

 

Guide en téléchargement ci dessous :

Guide événement Zéro Déchet

22/07/2019

ADOPTER LE ZÉRO DÉCHET

 

Tendre vers le zéro déchet dans sa vie quotidienne est le challenge choisi et relevé par des milliers d’individus et de familles depuis quelques années.

Un premier pas vers le zéro déchet

 

Depuis 2012, auteurs, blogueurs ou documentaristes se penchent sur ce mode de vie, souvent en l’expérimentant eux-mêmes. On compte en 2018 plusieurs dizaines de groupes de discussions francophones sur ce sujet, des milliers de contributeurs, une vingtaine de blogs de référence, et une offre de consommation qui s’adapte peu à peu à cette nouvelle demande : l’essor des boutiques spécialisées dans la vente en vrac, ou des fabricants proposant des produits lavables/réutilisables est bien sûr étroitement lié à l’émergence du mode de vie zéro déchet.

 

Le mode de vie zéro déchet est-il généralisable ? Pour l’instant, c’est le défi et son côté ludique qui semblent séduire en premier lieu, ce qui suppose donc une certaine motivation. Mais une grande partie des pratiques qui s’inscrivent dans cet objectif ne demandent pas de surmonter des obstacles importants et une autre partie de ces actions pourraient devenir beaucoup plus accessibles, grâce aux évolutions réglementaires récentes.

 

De manière générale, l’objectif zéro déchet à la maison est souvent un point de départ vers la découverte d’autres pratiques écologiques, ou une première étape avant des actions plus collectives.

 

Par où commencer ? Trois gestes clés

 

« Par quoi commencer ? » – la question revient souvent. D’une personne à l’autre, une même action pourra sembler plus ou moins facile. Il n’y a pas d’ordre ou de logique à respecter, sinon de suivre son envie pour nourrir sa motivation. En famille, décider ensemble des premières étapes à franchir peut faciliter l’adhésion de tous.

 

Voici pour vous inspirer trois gestes clés à fort impact sur la réduction des déchets :

  • Composter ses biodéchets : trier ses déchets alimentaires (épluchures, marc de café…) et les composter permet de diminuer ⅓ des déchets produits par les ménages. Le compost produit peut ainsi devenir un engrais naturel riche en nutriments pour vos plantes ou votre jardin. Plusieurs solutions existent : le compostage, le lombricompostage (en appartement) ou encore le compostage partagé. Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site www.biodechets.org.
  • Acheter en vrac : des boutiques spécialisées dans la vente en vrac sont d’ores et déjà implantées dans une cinquantaine de villes en France et proposent des produits aussi bien alimentaires que cosmétiques ou d’entretien. Il est également possible de supprimer les emballages jetables en s’approvisionnant au marché ou en apportant ses contenants chez son commerçant. Le kit indispensable pour acheter en vrac comporte un cabas, des sacs réutilisables en tissu ou en mousseline légère, des boîtes ou des bocaux.
  • Éviter le neuf : pour les vêtements, meubles et électroménager, livres… Première piste à explorer, celle de l’emprunt et de la location proposés par des professionnels ou des particuliers via des plateformes spécialisées facilitant la recherche et la mise en relation. Si ces solutions ne conviennent pas, vous pouvez aussi privilégier l’achat d’occasion, en boutiques spécialisées ou en ligne.

  

 

Bonus : deux gestes simples à mettre en place tout de suite !

 

  • Adopter le Stop Pub : nos boîtes aux lettres regorgent de publicités non désirées. Ces prospectus correspondent en moyenne chaque année à 31 kg par foyer. Avec cette action simple et concrète, chacun peut d’ores et déjà limiter la quantité de déchets qu’il jette. Pour cela, il vous suffit de télécharger un simple stop-pub à imprimer et à coller sur votre boîte aux lettres.

 

 

  • Trier régulièrement ses mails : même s’il est virtuel, l’envoi d’un e-mail consomme une quantité non négligeable d’énergie (utilisation d’un ordinateur, stockage dans les data centers…) avec des conséquences bien réelles sur les émissions de gaz à effet de serre et l’extraction des matières premières. Pour limiter l’impact écologique de l’envoi d’e-mails, l’Ademe évoque plusieurs recommandations : réduire les envois d’e-mails incluant systématiquement plusieurs destinataires (pour information) ; utiliser un ordinateur portable, qui consomme 50 % à 80 % moins d’énergie qu’un ordinateur fixe ; installer un anti-spam ; réduire la taille des pièces jointes ou trouver des solutions alternatives (lien hypertexte, site de transfert, cloud) ; et bien entendu trier et supprimer régulièrement les mails archivés qui ne sont plus utiles ! (source RSLN)
 
 
22/07/2019
Pub ? Pas pub ?

Vous ne désirez pas recevoir la publicité dans votre boîte aux lettres ?

Demandez votre autocllant STOP PUB 

 

17/05/2018

Une nouvelle campagne de lavage des conteneurs collectifs a débuté.

Tous les bacs noirs ou verts (déchets ultimes), et jaunes (déchets à recycler) des points d'apports volontaires, vont être nettoyés et désinfectés. 

Le principe est simple... 

  • Une équipe de collecte vide les conteneurs, 
  • Dans la journée, le camion de lavage effectue le nettoyage et la désinfection des bacs. 

 Il est important de conditionner vos ordures ménagères dans des sacs homologués, afin de maintenir vos équipements propres, et plus longtemps!