Actualités

09/08/2019

 

Guide "événement Zéro Déchet Zéro Gaspillage" téléchargeable en cliquant sur l'image

 

MARCHE NOCTURNE

 

Le 2 août 2019 s'organisait, grâce au Comité des Fête de la commune, un marché nocturne Zéro Déchet Zéro Gaspillage à St Sulpice d'Excideuil.

 

Nous sommes heureux de soutenir cette initiative, portée par Miryam Thomasson, et de communiquer sur ses efforts, dans l'espoir d'inspirer d'autres comités et d'autres associations à appliquer cette organisation vertueuse et plus que nécessaire, aujourd'hui et pour demain !

 

 

ORGANISATION 

 

La totalité des produits proposés pour le repas furent issus de filières locales, en contenant recyclable, et qui ne présentent aucun surcoût pour le Comité des fêtes ni pour les festivaliers.

 

Coup d'oeil sur la liste des boissons proposées à la buvette :

 

- Jus de pomme non traité, en bouteille de 1L en verre ;

- Cola bio et local, en bouteille de 1.5L en verre ;

- Bière "Champ Doré", en bouteille de 75 cl en verre ;

 

Le tout servi au verre, dans des Gobelets Réutilisables.

 

Le Comité des Fêtes a été accompagné par l'entreprise locale "Auterie Artifices" pour la commande et la personnalisation de leurs gobelets. Solution intéressante pour effectuer sa commande en évitant l'interface internet, tout en étant accompagné par une équipe professionnelle, partenaire du SMCTOM pour le développement des événements Zéro Déchet Zéro Gaspillage sur le secteur de Thiviers.

 

 

ZOOM SUR LES DECHETS PRODUITS

 

Pour 500 convives, les résultats des déchets générés présentent des chiffres très positifs : 

 

- Bouteilles en verre -  Dont la destination était le conteneur pour le verre ;

- 2 bidons de 5L d'huile végétale usagée - Prêts pour être déposés en déchetterie ;

- Quelques boulettes de papier aluminium, car les portions de fromages locaux furent servi individuellement - Leur destination était le conteneur de déchets recyclables ;

- Quelques emballages en plastique, qui contenait la viande - Dont la destination était le conteneur de déchets recyclables ;

- Quelques cagettes en cartons - Prêts pour être déposés en déchetterie ;

- 42 Kg de vaisselle biodégradables - Prête à être compostée (cette année en déchetterie avec les déchets verts "branchage & taille", l'année prochaine en composteur communal)

 

Bilan optimiste autant pour les factures à venir, dû à la mise en place de la Redevance Incitative, et pour l'environnement laissé aux générations futures, qui hériteront d'un minimum de poubelles, grâce à cette initiative encourageante !

 

Bravo St Sulpice d'Excideuil !

 

09/08/2019

La loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte interdit bientôt la vente et la distribution des gobelets, verres et assiettes en plastique au 1er janvier 2020.

 

Fini les déchets à usage unique !

 

  

L'objectif ?

Produire moins et, de fait, polluer moins car le plastique met des dizaines d'années à se décomposer naturellement et est polluant car associé à des produits toxiques.

Les modalités de l'interdiction ont été précisées par le décret du 30 août 2016.

 

Une date à retenir

A partir du 1er janvier 2020, la vaisselle jetable en plastique (gobelets, verres et assiettes jetables après utilisation) sera interdite. Seule pourra être vendue ou distribuée gratuitement, en vente à emporter ou en consommation sur place, la vaisselle jetable compostable en compostage domestique et constituée pour tout ou partie de matières biosourcées. 

 

Le Plastique, définition 

Une matière plastique ou en langage courant un plastique, est un mélange contenant une matière de base (un polymère) qui est susceptible d'être moulé, façonné, en général à chaud et sous pression, afin de conduire à un semi-produit ou à un objet.

 

Il existe un grand nombre de matières plastiques ; certaines connaissent un grand succès commercial. Les plastiques se présentent sous de nombreuses formes : pièces moulées par injections, tubes, films, fibres, tissus, mastics, revêtements, etc... Ils sont présents dans de nombreux secteurs, même dans les plus avancés de la technologie.

 

Si l'on peut faire remonter l'histoire des matières plastiques à l'Antiquité, c'est surtout à partir de la fin du xixe siècle que leur utilisation se développe avec la mise au point de plastiques synthétiques. Des centaines de chercheurs et de bricoleurs de génie sont à l'origine de cet essor. Les premiers plastiques, artificiels, résultaient de la transformation chimique de polymères naturels tels la cellulose et la caséine (le squelette macromoléculaire étant préservé lors de cette transformation). La première matière plastique industrielle basée sur un polymère synthétique est la Bakélite.

 

De nouveaux plastiques toujours plus respectueux de l'environnement (recyclage et biodégradabilité améliorés), moins dépendants du pétrole (réduction de coût), thermostables, plus transparents, incassables, ininflammables ou originaux sont en voie de développement.

 

 

L'alternative des matières biosourcées

Le décret du 30 août 2016 précise la teneur en matière biosourcée de la vaisselle jetable compostable autorisée qui doit augmenter de façon progressive :

  • 50 % en janvier 2020 ;
  • 60 % en janvier 2025.

 

 

Les matières biosourcées
Les produits biosourcés sont des produits industriels non alimentaires obtenus à partir de matières premières renouvelables issues de la biomasse (végétaux par exemple) telles que l'amidon de maïs, la fécule de pomme de terre, les fibres textiles ou de cellulose, ou le bambou...
Source : ADEME

 

  

Qui est concerné ?

  • Les industriels : le délai de quatre ans doit permettre aux industriels de trouver des alternatives à la production de vaisselle en plastique.
  • Tous les commerces : les établissements de restauration (restaurant traditionnel, restauration rapide...), les débits de boisson comme les commerces de proximité : boulangerie, épicerie, traiteur, station-service...

 

 

La loi de transition énergétique pour la croissance verte a mis fin à la distribution des sacs plastiques en caisse depuis le 1er juillet 2016. Cette mesure vise, là encore, à réduire les impacts environnementaux liés à la production et la distribution de ces sacs.

 

Le SMCTOM, spécialiste de la collecte des déchets, est présent pour vous accompagner à franchir le pas d'une démarche Zéro Déchet Zéro Gaspillage

N'hésitez pas à nous contacter !

 

Télécherger notre guide "Manifestation Zéro Déchet" en cliquant sur l'image ci-dessous

 

29/07/2019

 

"Réduire le gaspillage alimentaire est l'une des choses les plus importantes que l'on puisse faire pour inverser le changement climatique."

CHAD FRISCHMANN, EXPERT DU CHANGEMENT CLIMATIQUE

 

  

10 millions de tonnes de nourriture sont jetées chaque année en France, 
c’est 20 tonnes par minute, 317 kg chaque seconde… 
Depuis que tu lis on est déjà à une tonne. Et tout ça, ça pèse 190 Titanic.

Le gaspillage coûte aussi 16 milliards d'euros par an. Énorme.

Et chaque personne, chaque année, gaspille 29 kilos de nourriture, soit un repas par semaine, soit 108€ par an. Avouons que c'est dommage.

 

 

Une équipe engagée, un bonheur partagé, le gaspillage limité !

On est une équipe de joyeuses âmes, réunie par son envie de faire bouger les lignes et déterminée à réinventer nos modes de pensée et de consommation ! On croit fort au fait que chacun de nous à un rôle à jouer. Sois malin, rejoins la mission !

 

Alors, ça nous a fait réfléchir, et nous a donné une idée... 
Lucie Basch, notre fondatrice, a pris conscience de la situation en passant devant une boulangerie, le soir, qui s'apprêtait à jeter ses invendus. Un joyeux remue-méninge plus tard, paf, ça fait Too Good To Go ! Une application qui permet à chacun de s'engager contre le gaspillage alimentaire à son échelle, en se faisant plaisir et en tissant du lien de proximité. Les commerçants ne jettent plus, tu manges en réduisant le gaspi, l'environnement s'en porte mieux. Triplement gagnant, et si simple qu'on se demande pourquoi on n'y a pas pensé avant.

        

Notre mission est d'inspirer et de donner le pouvoir à chacun de lutter contre le gaspillage alimentaire. Pour faire de l'anti-gaspi une réalité de chaque instant, il faut passer des paroles aux actes ! C'est dans ce but que s'inscrit notre nouvelle initiative : contribuer autant que possible à la création d'un mouvement global de lutte contre le gaspillage alimentaire. Ce n'est qu'en rassemblant nos forces et en agissant ensemble contre le gaspillage alimentaire que l'on parviendra à générer un changement positif. 
  

Pour répondre à ce défi de taille, nous avons décidé de travailler sur 4 piliers qui se construisent autour d'objectifs concrets à tenir pour 2020 : 

- FOYERS : Inspirer 50 mililons de personnes

- PROFESSIONNEL.LE.S : Collaborer avec 75 000 commerces

- EDUCATION : Inspirer 500 écoles

- POLITIQUE : influencer la législation dans 5 pays

  

Nous avons rassemblé toutes nos connaissances, tous les chiffres, toutes les ressources et toutes les informations à connaître dans un seul et même endroit : la boîte à savoirs. Tout vient de sources vérifiées et nous sommes certains que tu trouveras ce qu'il te faut. Jette un oeil et fais-nous savoir si ce n'est pas le cas.

https://toogoodtogo.fr/fr/movement/knowledge

  

  

29/07/2019

Quand on parle d’événement zéro déchet, zéro gaspillage on pense tout de suite aux énormes festivals et à leurs gobelets réutilisables.

  

 

Le guide "Mon événement Zéro Déchet, Zéro Gaspillage", réalisé en partenariat avec l'association Zero Waste France, spécialiste de la démarche Zéro Déchet, va plus loin et propose 12 actions accompagnées d’exemples concrets et montre qu’il est possible d’agir à son niveau pour créer des événements pertinents, amusants, fédérateurs, tout en limitant son impact sur l’environnement et ses finances.

Et oui, l'arrivée de la Redevance Incitative peut répercuté des coûts importants, si certains gestes et comportements ne sont pas modifiés.

 

Le SMCTOM s'engage à vos côtés pour vous accompagner à l'organisation d'un événement exemplaire et vertueux, afin de consolider ensemble des partenariats respectueux et engagés, pour le bien être de toutes et tous.

 

Ce guide s’adresse à tout organisateur d’événement, professionnel ou non. Qu’il s’agisse d’une fête d’anniversaire privée, d’un séminaire d’entreprise ou d’un événement culturel associatif, vous trouverez des actions pertinentes à mettre en place.

 

Guide en téléchargement ci dessous :

Guide événement Zéro Déchet

22/07/2019

ADOPTER LE ZÉRO DÉCHET

 

Tendre vers le zéro déchet dans sa vie quotidienne est le challenge choisi et relevé par des milliers d’individus et de familles depuis quelques années.

Un premier pas vers le zéro déchet

 

Depuis 2012, auteurs, blogueurs ou documentaristes se penchent sur ce mode de vie, souvent en l’expérimentant eux-mêmes. On compte en 2018 plusieurs dizaines de groupes de discussions francophones sur ce sujet, des milliers de contributeurs, une vingtaine de blogs de référence, et une offre de consommation qui s’adapte peu à peu à cette nouvelle demande : l’essor des boutiques spécialisées dans la vente en vrac, ou des fabricants proposant des produits lavables/réutilisables est bien sûr étroitement lié à l’émergence du mode de vie zéro déchet.

 

Le mode de vie zéro déchet est-il généralisable ? Pour l’instant, c’est le défi et son côté ludique qui semblent séduire en premier lieu, ce qui suppose donc une certaine motivation. Mais une grande partie des pratiques qui s’inscrivent dans cet objectif ne demandent pas de surmonter des obstacles importants et une autre partie de ces actions pourraient devenir beaucoup plus accessibles, grâce aux évolutions réglementaires récentes.

 

De manière générale, l’objectif zéro déchet à la maison est souvent un point de départ vers la découverte d’autres pratiques écologiques, ou une première étape avant des actions plus collectives.

 

Par où commencer ? Trois gestes clés

 

« Par quoi commencer ? » – la question revient souvent. D’une personne à l’autre, une même action pourra sembler plus ou moins facile. Il n’y a pas d’ordre ou de logique à respecter, sinon de suivre son envie pour nourrir sa motivation. En famille, décider ensemble des premières étapes à franchir peut faciliter l’adhésion de tous.

 

Voici pour vous inspirer trois gestes clés à fort impact sur la réduction des déchets :

  • Composter ses biodéchets : trier ses déchets alimentaires (épluchures, marc de café…) et les composter permet de diminuer ⅓ des déchets produits par les ménages. Le compost produit peut ainsi devenir un engrais naturel riche en nutriments pour vos plantes ou votre jardin. Plusieurs solutions existent : le compostage, le lombricompostage (en appartement) ou encore le compostage partagé. Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site www.biodechets.org.
  • Acheter en vrac : des boutiques spécialisées dans la vente en vrac sont d’ores et déjà implantées dans une cinquantaine de villes en France et proposent des produits aussi bien alimentaires que cosmétiques ou d’entretien. Il est également possible de supprimer les emballages jetables en s’approvisionnant au marché ou en apportant ses contenants chez son commerçant. Le kit indispensable pour acheter en vrac comporte un cabas, des sacs réutilisables en tissu ou en mousseline légère, des boîtes ou des bocaux.
  • Éviter le neuf : pour les vêtements, meubles et électroménager, livres… Première piste à explorer, celle de l’emprunt et de la location proposés par des professionnels ou des particuliers via des plateformes spécialisées facilitant la recherche et la mise en relation. Si ces solutions ne conviennent pas, vous pouvez aussi privilégier l’achat d’occasion, en boutiques spécialisées ou en ligne.

  

 

Bonus : deux gestes simples à mettre en place tout de suite !

 

  • Adopter le Stop Pub : nos boîtes aux lettres regorgent de publicités non désirées. Ces prospectus correspondent en moyenne chaque année à 31 kg par foyer. Avec cette action simple et concrète, chacun peut d’ores et déjà limiter la quantité de déchets qu’il jette. Pour cela, il vous suffit de télécharger un simple stop-pub à imprimer et à coller sur votre boîte aux lettres.

 

 

  • Trier régulièrement ses mails : même s’il est virtuel, l’envoi d’un e-mail consomme une quantité non négligeable d’énergie (utilisation d’un ordinateur, stockage dans les data centers…) avec des conséquences bien réelles sur les émissions de gaz à effet de serre et l’extraction des matières premières. Pour limiter l’impact écologique de l’envoi d’e-mails, l’Ademe évoque plusieurs recommandations : réduire les envois d’e-mails incluant systématiquement plusieurs destinataires (pour information) ; utiliser un ordinateur portable, qui consomme 50 % à 80 % moins d’énergie qu’un ordinateur fixe ; installer un anti-spam ; réduire la taille des pièces jointes ou trouver des solutions alternatives (lien hypertexte, site de transfert, cloud) ; et bien entendu trier et supprimer régulièrement les mails archivés qui ne sont plus utiles ! (source RSLN)
 
 
22/07/2019
Pub ? Pas pub ?

Vous ne désirez pas recevoir la publicité dans votre boîte aux lettres ?

Demandez votre autocllant STOP PUB 

 

17/05/2018

Une nouvelle campagne de lavage des conteneurs collectifs a débuté.

Tous les bacs noirs ou verts (déchets ultimes), et jaunes (déchets à recycler) des points d'apports volontaires, vont être nettoyés et désinfectés. 

Le principe est simple... 

  • Une équipe de collecte vide les conteneurs, 
  • Dans la journée, le camion de lavage effectue le nettoyage et la désinfection des bacs. 

 Il est important de conditionner vos ordures ménagères dans des sacs homologués, afin de maintenir vos équipements propres, et plus longtemps!