Le tri en chiffres

Une réduction des déchets produits par habitant

 

Depuis 2007, c’est 4,6% de moins de déchets produits par habitant grâce notamment à la prévention, à la réutilisation, au réemploi, à la réparation et à la réduction du gaspillage alimentaire.
La synthèse 2018 révèle que la mise en place de la tarification incitative permet un acte de tri plus efficient pour les ménages. On observe également une augmentation des biodéchets valorisés en compostage ou en méthanisation et une hausse du taux de recyclage grâce à la mise en place obligatoire du tri des déchets pour les entreprises.
A terme, l’objectif est de poursuivre la tendance à la diminution de quantités de déchets envoyés en centre d’enfouissement.

 

 

 

Une mobilisation nécessaire de tous les acteurs

Cette publication démontre la réduction de certains types de déchets, mais aussi que des changements doivent être effectués pour atteindre les objectifs fixés par la France, dans le cadre de la Feuille de Route Économie Circulaire, et par l’Europe, dans le cadre du paquet économie circulaire européen.
Il est nécessaire :
- de pratiquer un tri des plastiques plus important, qui peut être facilité par l’extension des consignes de tri à tout le territoire,
- de favoriser le compostage et enfin de limiter le gaspillage alimentaire qui représente un coût de 16 milliards d’euros par an.
Par ailleurs, les entreprises doivent poursuivre la tendance à la baisse de leurs quantités déchets et celles du bâtiment doivent veiller à un tri rigoureux sur les chantiers afin d’atteindre un taux de recyclage des déchets fixé à 70 % des déchets du BTP valorisés d’ici 2020, conformément aux directives européennes.


>> Téléchargez les "Chiffres-clés déchets 2018"

Les chiffres